Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_bonapchezMam014

Une  belle île que je vous présente assez souvent pour m’y rendre régulièrement. Et là, on ne pouvait pas louper la petite pomme de terre primeur, donc la première du printemps à être née sur l’île, la Sirtema. Le mois prochain arrivera la fameuse bonnotte.

Lors des différents tests, les consommateurs ne tarissent pas d’éloges à propos de la pomme de terre primeur de Noirmoutier. Tous relèvent qu’elle est bonne, que son goût est inimitable. Mais ne savent pas pourquoi…C’est parce qu’elle est primeur que son goût est inimitable.

J’en ai profité par ce beau temps que nous avons eu de faire un barbecue pour accompagner ces merveilles sucrées et salées naturellement.

 

Des brochettes de dinde ou poulet aux abricots moelleux.

 

Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_002 

 

Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_005 Pour 2 ou 4 personnes

 

500 g de Sirtema à rissoler (grenailles pour moi)

1 à 2 morceaux épais de dinde ou poulet (600 g environ)

1 poivron rouge et 1 vert

4 tomates cerise

4 abricots moelleux

2 à 3 C.S. d’huile d’olive

1 branche de romarin ou thym ou autre

 

Couper la viande en gros cubes.

Epépiner les poivrons et les détailler en morceaux.

Préparer les brochettes en alternant la viande, la tomate cerise, le demi abricot moelleux, les poivrons.

Poser dans un plat et verser l’huile d’olive.

Parsemer de romarin frais et laisser mariner 1 heure.

 

Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_006 Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_008 Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_009

Cuire au bbq 10 min en les retournant. Saler et poivrer 1 min avant la fin de cuisson. On peut cuire également au four position grill.

 

Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_010 Pommes_de_terre_Sirtema_de_Noirmoutier_et_ses_brochettes_au_bbq_015 

 

SIRTEMA grenailles ici : les laver à l’eau claire. Ne pas les éplucher SACRILEGE ! Les faire cuire 10/12 min en cocotte avec un mélange beurre/huile. Pas de sel tout y est déjà naturellement avec le goémon.

 

Quelques explications :

On dit d’une pomme de terre qu’elle est primeur lorsqu’elle est cueillie avant maturité (90 jours), au contraire de la pomme de terre nouvelle qui est récoltée au terme de sa croissance (120 jours).

Toutes deux doivent être commercialisées entre avril et le 31 juillet. Après cette date, on parle de pomme de terre de conservation.

C’est cette cueillette avant maturité qui confère à la primeur sa fraîcheur et son goût si particulier, sucré, parfumé.

Une terre fertile

Les variétés primeurs de Noirmoutier sont plantées sur une terre sablonneuse enrichie avec du goémon, les algues lui apportant en complément des oligo-éléments d’origine maritime.

Un climat privilégié

Grâce à l’influence de l’Océan Atlantique, les hivers sont doux et les étés sont tempérés. La présence de marais salants atteste d’un ensoleillement remarquable, comparable à celui de Carcassonne !
Autre particularité : l’île connaît le nombre de jours de pluie le plus faible de toute la Côte Altlantique.

Les producteurs cultivateurs de Noirmoutier sont soumis à un cahier des charges strict, au référentiel Agriconfiance, qui implique des normes de qualité, de sécurité et de transparence.

Les variétés primeurs de Noirmoutier sont plantées en billons, technique de culture traditionnelle qui permet aux pommes de terre de mieux respirer.

Récoltées et emballées le même jour, elles bénéficient d’un circuit de conditionnement très court. Leur fraîcheur est conservée à son optimum. (source web)

La coopérative décrit bien les différentes sortes de pommes de terre de leur île :

La Sirtema

Ronde à chair blanche, elle regorge de sensualité qui donne envie de croquer pour apprécier son divin goût

sucré. Aussi convoitée par les consommateurs (chaque année, dès la mi-avril, c’est la première des variétés

primeurs à voir le jour) que par les plus grands restaurateurs, elle fait la fierté de l’île de Noirmoutier.

La Bonnotte

Implantée dans l’île entre les deux guerres, la bonnotte a d’abord pâti de la mécanisation de la production,

elle dont la fragilité ne supporte que le ramassage à la main. Mais remise au goût du jour, elle s’offre une nouvelle

jeunesse auprès de consommateurs enthousiasmés par son originalité. Aujourd’hui, avec son goût prononcé de

chataîgne fraîche, elle est devenue une ambassadrice universelle du savoir-faire en primeur de l’île de Noirmoutier.

La Lady Christl’

On savoure d’abord du regard sa jolie forme oblongue, agrémentée d’une robe lisse et dorée...

avant de la déguster pour constater que son goût exquis, tout en finesse, tient toutes ses promesses.

La Charlotte

Sous le soleil printanier, on aime sa chair ferme de couleur blanche qui accompagne avec maestria tous les  produits de la mer.

Une petite balade à Noirmoutier ?

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_001

les champs de Sirtema de Noirmoutier

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_010

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_011

maison à l'abri des embruns et du soleil, juste ce qu'il faut pour se sentir bien !

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_029 Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_028

sachets de la coopérative de Noirmoutier

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_002 Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_007

les pieds et fesses ?? dans l'eau : c'est vivifiant et relaxant !

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_018 Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_021

Un bateau qui vient de décharger sa pêche au centre de criée

 

Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_024 Noirmoutier_et_les_premi_res_pommes_de_terre_019

Qui vient chercher du poisson frais demain matin ???? Regardez bien les horaires, pour ma part ma couette sera la mieux venue loll