Cordon_bleu_de_poulet_031

Voilà le plat dont je vous parlais qui accompagnait mes petits gratins de courgettes. Je trouvais que le cordon bleu était déjà consistant donc j’avais choisi ce gratin léger ou des cocos plats.

 

 

 

 

J’ai cherché, en vain, pour savoir pourquoi on dénommait ce plat ainsi Je vous laisse la source* ci-dessous mais ça ne me dit pas pourquoi une escalope, du jambon et un bout de fromage se font appeler cordon bleu ! Toujours est-il que c’est délicieux surtout fait maison. Alors pour vos chérubins qui sont un peu difficiles, préparez ce plat avec eux pendant les vacances ou le mercredi, ils l’apprécieront d’autant plus : j’ai fais avec maman c’était bon !

 

 

 

Ensuite je vous emmène faire une petite promenade aux Marais Poitevin.

 

Cordon_bleu_de_poulet_014

 

Pour 2 personnes

 

 

 

2 escalopes de poulet ou de dinde

2 tranches de jambon

2 tranches de fromage gruyère ou autres

4 C.S. de chapelure

1 œuf

2 C.S. d’huile d’olive

25 g de beurre

Sel, poivre

 

 

 

 

 

Cordon_bleu_de_poulet_001 Cordon_bleu_de_poulet_006

 

 

Etaler les blancs de poulet et les aplatir au rouleau à pâtisserie.

Recouvrir chaque escalope d’une tranche de jambon et de fromage.

 

Cordon_bleu_de_poulet_020 Cordon_bleu_de_poulet_008

Replier en deux et fermer avec deux piques en bois.

Battre l’œuf en omelette, ajouter sel et poivre.

 

 

 

 

 

Cordon_bleu_de_poulet_022 Cordon_bleu_de_poulet_023 

 

Passer l’escalope farcie dans l’œuf puis dans la chapelure.

Cuire 3/4 min de chaque côté à la poêle avec le mélange beurre huile.

 

 

 

 

Servir les cordons bleus débarrassés de leurs piques en bois accompagnés de cocos plats ou de petits gratins de courgettes au fromage blanc à 0 %.

   

 

Source wikipédia : Un '''Cordon bleu''' était, sous l' ancien Régime le surnom donné à un chevalier de l' Ordre du Saint-Esprit qui était la plus illustre des décorations de la Monarchie. Il désigne aujourd'hui un grand chef cuisinier.

 

L' Ordre du Saint-Esprit a été institué en 1578 par HenriIII pendant les guerres de Religion afin de regrouper les principaux chefs du parti catholique contre les protestants, les chevaliers de cet ordre portaient comme insigne une croix de Malte suspendue à un large ruban de couleur moirée bleu ciel.

 

Aboli à la Révolution, le cordon bleu constitua pendant deux siècles la distinction suprême dans l'aristocratie française, quelque chose comme les plus hauts grades de l'actuelle Légion d’honneur, qui n'a fait d'ailleurs que lui succéder.

 

La locution pouvait donc s'appliquer par métaphore à tout ce qui est d'une rare élévation. Ainsi un poète du XVIIe siècle qui souhaitait se faire admettre à l' Académie française déclara que cette assemblée était « le cordon bleu des beaux esprits » : il fut élu.

 

Cependant, selon d'autres sources, l'application culinaire est fondée sur des faits plus précis : certains seigneurs de haut parage, tous dignitaires du Saint-Esprit et porteurs du cordon de l'ordre, avaient pris l'habitude de se réunir en une sorte de club gourmand pour cultiver l'art du bien-boire et du bien-manger.

 

Leurs déjeuners devinrent célèbres et l'on employa un temps l'expression « faire un repas de cordons bleus ». Façon de parler qui a passé des gourmands tombés dans l'oubli aux préparateurs des plats eux-mêmes, tous cuisiniers et cuisinières de haute volée.

 

En 1895, une journaliste prénommée Marthe Distel publie le premier journal de cuisine La Cuisinière Cordon Bleu. Au vu du succès du journal, elle se lance dans des démonstrations culinaires.

 

Depuis, des nationalités du monde entier ont défilé à Paris. Des écoles Le Cordon Bleu ont été créées à travers le monde afin de répandre la culture et l'art de vivre à la française. Avec 27 écoles à travers le monde, Le Cordon Bleu est reconnu comme une des meilleures formations culinaires.

 

(Recette inspirée du maxi cuisine juin/juillet 09)

 

 

Cordon_bleu_de_poulet_013

 

Cordon_bleu_de_poulet_017 Cordon_bleu_de_poulet_025

 

Petite promenade dans les Marais Poitevin où règnent la sérénité, le calme, l'inspiration... bref, le dépaysement. A savoir qu'une partie des marais appartient à la Vendée !

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix006 Les peintres s'inspirent de ces clichés poitevin

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix009 le casier attend sagement les poissons

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_001 Les meuh meuh ! sont au calme et surtout dans des coins ombragés, pauvres bêtes que je vois souvent en plein cagnard grrrr !! Elles arrivent par barque et demeurent jusqu'à l'automne

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_005 celle-ci je l'adore elle nous repose, nous tranquillise, moteur coupé, pour n'écouter que le bruissement des cimes d'arbres par petit vent

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_017 une halte à l'auberge ?

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_018 vous pouvez louer une barque et ramer... ou à bateau moteur à 5 noeuds maximum donc 10 km/h pour ne pas abîmer les berges et respecter la nature.

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_020 de Marans 17 à Damvix 85 mais on peut continuer sur la Sèvre Niortaise jusqu'à Niort via les canaux avec des écluses à traverser...

 

Balade_aux_marais_Poitevin_jusqu___Damvix_026 Nous avons la chance de voir Dame cane et ses dix canetons, déjà très gourmands