Saint Malo intra-muros août 2013 013 

Saint Malo intra-muros août 2013 032 

Ce billet n'est pas sponsorisé, juste pour vous faire découvrir ma région malouine 

Une petite escapade chez Maître Bordier, un beurrier et fromager depuis de longue date. Sa fabrication est bio avec le meilleur lait de la région bretonne et normande mais le plus est de la Bretagne, sans produits chimiques, que du naturel, d'ailleurs il ne se conserve pas trop longtemps. Celui que j'ai acheté ce 10 août doit se consommer avant le 29 août afin qu'il conserve tout son équilibre.

Un jeune homme façonne le beurre devant vous et le met en paquet. Tout un savoir-faire ! 

Le beurre a un goût de « beurre » oui je me comprends, à savoir du lait issu de bonnes vaches laitières bretonnes et normandes et de la crème bio. 

Il existe plusieurs saveurs et comme je faisais des araignées de mer et un petit apéro sur toasts au chorizo je me suis dis que le piment d'espelette ferait l'affaire. Mais il existe en nature, salé, algues et un aux agrumes. Ils sont tous merveilleusement bons. 

Saint Malo intra-muros août 2013 035 

du pain au chorizo fait par mon boulanger, et du beurre de chez Bordier au piment d'espelette, un vrai régal !

Saint Malo intra-muros août 2013 038 

toasts beurrés avec du basilic frais et les petits morceaux de chorizo

Saint Malo intra-muros août 2013 039 

avec une araignée de mer bretonne dont vous trouverez la cuisson sur mon blog

 

Saint Malo intra-muros août 2013 033 

du chèvre fermier lait de la région bretonne bien entendu

Saint Malo intra-muros août 2013 012 

il existe plusieurs variétés de fromages 

Saint Malo intra-muros août 2013 010 

en fait si vous venez à Saint Malo, passez par cette maison du beurre et celle des épices d'Olivier R.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Pour explication j'ai récupéré un document complet chez Bordier, source internet.

« Jean-Yves Bordier sélectionne un beurre de baratte de grande qualité fabriqué en Bretagne. Le lait collecté provient d’élevages situés dans les terroirs Bretons et Normands. »

Le barattage est l’opération de transformation de la crème en beurre grâce à un choc thermique et mécanique.

Le beurre Bordier utilise cette technique traditionnelle, la seule permettant d’obtenir un beurre de grande qualité par opposition au butyrateur, technique industrielle. » 

Le malaxage, technique datant de la fin du XIXème siècle, servait à assembler et retravailler des beurres de différentes origines. Utilisé autrefois en France, Jean-Yves Bordier l’a remis au goût du jour pour redonner au beurre sa vraie sensualité.

Le beurre de baratte arrive dans l’atelier en motte de 50 kg. Il est travaillé dans un malaxeur dont le plateau et la vis sont en teck. En « pleurant », le beurre développe des qualités gustatives, une profondeur et une complexité d’arômes incroyables, une texture soyeuse, magique.

Le temps de malaxage diffère aussi suivant les saisons : 25 minutes en hiver contre seulement 15 minutes l’été. Dans les fabrications traditionnelles, il existe une saisonnalité des techniques. 

En Bretagne, traditionnellement le beurre était salé au sel fin.

Jean-Yves Bordier a choisi de perpétuer cette méthode, non pas pour résister à la mode de la fleur de sel, mais tout simplement pour mettre en valeur la qualité des crèmes, le goût vrai des pâturages qui transparaît dans le beurre et qui se révèle justement grâce à la douceur du sel fin. 

 Baratté, malaxé à la main, salé à la volée, le beurre Bordier est ensuite mis en forme à l’aide de palettes de buis, d’où l’expression « taper le beurre », soit pour fabriquer des plaquettes, soit pour confectionner, pour les grands chefs, des beurres portion qui ont chacun leur forme propre et unique.

Le façonnage de mini-beurres requiert de la part de nos tapeuses et tapeurs une grande dextérité et une régularité horlogère.

 ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Continuons sur Saint-Malo intra-muros mais extérieur

Une chose nous a frappé mon mari et moi, une construction qui cache l'entrée des remparts, si belle avant... Pourquoi une idée aussi grotesque que ce bâtiment en béton juste là, posé à même l'entrée de la vieille ville. L'office du tourisme, le nouveau, car l'ancien ne devait pas satisfaire les élus actuels. Je vous montre en photos l'ancien qui est à quelques pas sur le port un peu plus à gauche et ne gênait pas du tout la vue de cette magnifique ville aux remparts.

Saint Malo intra-muros août 2013 024 

On aperçoit ce bâtiment érigé juste devant la porte St Vincent 

Saint Malo intra-muros août 2013 023 

Je ne sais pas comment un permis de construire peut être accepté, quand on pense à nous dès que la couleur ne convient pas ou changer une porte, une fenêtre... brrr !

Saint Malo intra-muros août 2013 027 

L' office du tourisme se trouve plus à gauche sur le port et franchement rien ne choquait. 

Saint Malo intra-muros août 2013 019 

Je termine par une note plus gaie, plus naturelle et je vous souhaite un bon 15 août