20210515_203023- 

 20210515_203015- 

20210515_202902- 

Des fraises pas sucrées comme chaque été, cette année nous ne sommes guère gâtés par le climat qui a rendu nos fruits insipides pour la plupart. Rares sont les fruits sucrés à point ou à souhait comme connus d’antan. Bon avec une crème fouettée et des feuilles de menthe ça roule ! Euh…Ca éclabousse !

Le lait ribot, produit de ma Bretagne, est largement consommé et aimé ici. Je m’y suis mise et faut avouer que ce n’est pas mauvais surtout en pâtisserie. A boire c’est autre chose quand même ! Je remercie une de mes voisines qui m’a fait goûter ses galettes une fois et j’avais apprécié le goût donc je me suis lancée dans la pâte à crêpes et miammm !

20210515_172701 -  20210515_202433- 

½ litre de lait ribot (lait fermenté ou caillé) de Bretagne goût acidulé bienfaits pour la santé

Farine (je n’ai pas pesé) 100 g par 100 g en attendant la pâte souhaitée

1 œuf de la poule qui court

1 brick crème liquide 30% de matières grasses

Beurre salé pour cuisson ou doux (Bordier)

Feuilles de menthe fraîche du jardin

Quelques fraises françaises (là, de Marmande, hors de prix et elles n’étaient pas sucrées ni goûteuses à souhait, manque de soleil et pousse trop rapide hors sol…)

Préparer la pâte à crêpes, à savoir que je ne mesure ou ne pèse jamais ma farine, verser 100 g par 100 g si vraiment vous voulez un calcul mais ça ne sert à rien.

Je ne sucre jamais ma pâte à crêpes non plus car on ajoute toujours du sucre, de la confiture, de la chantilly ou autres ingrédients et ça sucrerait en surplus la crêpe.

J’ajoute le lait au fur et à mesure de la consistance désirée, si je veux des crêpes plus ou moins épaisses.

Battre l’œuf dans un saladier, verser un peu de farine et incorporer un peu de lait, battre recommencer farine plus lait au fouet jusqu’à consistance voulue et surtout le nombre de crêpes désirées. Ne jamais faire la pâte trop liquide sinon elle ne prendra pas dans la poêle.

Faire chauffer la poêle avec un morceau de beurre pour ne pas que ça attache et verser une louche de pâte en tournant la poêle d’un bord à l’autre pour que la pâte remplisse le fond de la poêle, sinon ajouter un peu de pâte. Attendre un peu et la retourner ou la faire sauter mais là je laisse cela à Papoune qui se débrouille très bien lol !

20210515_203020- 

20210515_172951- 20210515_172955- 20210515_173200- 

Pour la crème fouettée : j’ai voulu la faire au batteur dans un saladier car pressée mais quelle horreur plus pressée que ça tu meurs…, j’en ai mis partout car mon batteur est trop puissant pour le saladier, d’autre part, j’avais mal au bras et la tendinite me guettait. Hormis avoir badigeonné le mur la plaque et l’évier, la cuisine était encore debout mais sans chantilly. Donc j’ai changé de bol mais dès le départ j’aurais dû la faire comme à mon habitude dans le robot pâtissier qui se déroule tout seul. Gain de temps ? Oui sûrement quand on en rit bien après !

Sinon fouetter une brick de crème liquide avec un peu de sucre glace jusqu’à consistance voulue.

Le meilleur ? La dégustation, assise à rire de mes conneries de peintre !

*******************************************

Prenez soin de vous et bon courage à mes amis (es) qui en ont bien besoin en ce moment.

plagette juin 21