Homard_de_Vend_e_008

 

Le homard je le déguste souvent en Bretagne car pour moi il est meilleur comme beaucoup de fruits de mer d'ailleurs. Chut La Vendée écoute ! Mais elle ne m'en voudra pas. 

C’est certainement dû au ressac plus important que par chez moi ainsi que les nombreuses roches où il vivent. 

Pour les fêtes il faut avouer que je ne peux pas me rendre en  Bretagne du fait du temps maussade de ces derniers jours et qui perdure. 

Je me suis donc résignée à acheter du homard au vivier où je vais souvent pour m’y promener et admirer les crustacés décapodes. Le homard y est de bonne qualité vendéenne.

Les homards se pêchent au casier ou à la main en apnée . La pêche est réglementée car il y a eu comme pour tout, trop d’abus… Je pense notamment aux palourdes à l’île de Noirmoutier où les gens ramassent des quantités innombrables comme s’ils avaient trouvé de l’or.

Cuisson du homard : parfois je le cuis à l’eau froide salée ou eau bouillante avec thym, laurier, poivre. Un oignon percé de clous de girofle ça embaume !

 Homard_de_Vend_e_009

Pour 2 personnes

1 homard 1 kg environ breton de préférence ou pêché au vivier de la mine en Vendée

150 g de coques

Bouquet garni - 1 oignon avec 3 clous de girofle

Sel, poivre

Mayonnaise maison au piment du jardin

 Homard_de_Vend_e_002 

Plonger le homard dans le faitout avec les aromates et cuire 20 min (1 kg) sinon réduire le temps de cuisson à 15 min.

Le laisser refroidir et le décortiquer.

Homard_de_Vend_e_005 Homard_de_Vend_e_007 

Cuire les coques 5 min dans une casserole avec 2 C.S. de vin blanc sec.

Epépiner et mixer un piment avec 2 C.S. de mayonnaise maison. Ajouter une pointe de sauce tomate et 1 goutte de cognac.

Servir le homard avec les coques et la petite sauce à part.

Pour conclure : le homard de Vendée est excellent malgré tout !